PAR TAGS : 

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • Facebook Clean Grey

Prendre du recul...

Parfois – souvent ! - on a la tête dans le guidon. Les jours se suivent, se ressemblent, on met un pied devant l’autre mais on n’a pas l’impression d’avancer. C’est ce sentiment qui me sert d’alerte. Quand je sens que je stagne, c’est que c’est le moment de se remettre en question, de prendre du recul.


SUPER, MAIS CONCRÈTEMENT JE FAIS QUOI ?


Alors, en premier lieu, je me dégage du temps ! Libre et en solo.


Faire du sport permet de se défouler un coup tout en laissant libre cours à sa réflexion. Si j’ai une idée de génie, je me sers de l’enregistreur vocal de mon téléphone pour ne pas l’oublier.


Parler avec un(e) ami(e) et/ou mon conjoint. Evidemment, c’est mieux si c’est quelqu’un qui connait ou comprend votre environnement de travail ! Je vide mon sac. En général, la personne en question a un autre regard, pose des questions intéressantes et suggère des pistes auxquelles on n’aura pas pensé, dans notre obsession quotidienne. Il faut absolument sortir de l’isolement et trouver la personne à qui l’on pourra se livrer sans filtres. Selon les questions que je me pose, je n’hésite pas non plus à solliciter des personnes sur des points précis : comptable, partenaire…


Faire la simple liste des + et des – (j’aime/ j’aime pas). Je mets tout dedans : vie pro, vie perso, organisation, dossiers en cours, tâches ménagères… puis je la laisse de côté pour me recentrer sur du « solide » :

  • Où en suis-je de mon projet (par projet, comprendre entreprise) ?

  • Est-ce qu’elle correspond à ce que je m’étais fixé comme objectif ?

  • Est-ce que ça fonctionne comme je voudrais ?

  • Est-ce que ma vie d’entrepreneur colle toujours à mes aspirations?


Je fais du tri, je range, je classe (ça sera l’objet d’un prochain article d’ailleurs). Je passe en revue d’anciens dossiers pour voir si j’en suis venue à bout ou s’ils ont porté leurs fruits, ce qu’ils m’ont apporté, ce qui aurait pu être mieux.


Dans toutes ces étapes, j’ai un bloc note sous la main et je note toutes les idées qui me passent par la tête. A la fin de mon « tour du bocal », je me relis et trie les bonnes idées des moins bonnes, range les plans sur la comète dans ma navette spatiale, et les bad trips dans la corbeille.


Une fois tout ça fait (et sérieusement, ça peut me prendre plusieurs semaines, voire mois !), si rien n’en sort, je prends rdv chez un spécialiste pour m’aider !! J’en connais une super à Montpellier, c’est Jacqueline Guillabert. Elle est psychologue du travail et c’est grâce à elle que je suis entrepreneuse aujourd'hui. Elle m’a aidée à comprendre ma manière de fonctionner au travail, à analyser mes points forts et mes points faibles.


Il est toujours temps de changer, de prendre un tournant qu’il soit à 5 ou à 180 ° ! Cela étant dit, 100% des entrepreneurs de ma connaissance ayant choisi de faire une pirouette sont toujours entrepreneurs à l’heure où je vous écris… 😄


NB : si vous vous posez des questions sur la vie d'entrepreneur/se par rapport à celle de salarié, je vous suggère de lire l’excellent billet de La Fille de l’Encre qui navigue entre salariat et freelance. Vous vous sentirez beaucoup moins seul(e) avec vos interrogations !


A bientôt,

Lucie

contact@luciecw.com​

 

 

Hôtel Magnol - 10 rue du Bayle

34000 Montpellier

+33 6 76 31 60 76