PAR TAGS : 

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • Facebook Clean Grey

Faire découvrir son métier, transmettre, partager...

Après la formation que j’ai suivie en début d’année, et le billet sur le retour à l’école des pros qui a suivi, j’avais envie de revenir sur ce thème qu’est le partage et la transmission en entreprise, les entrepreneurs qui ouvrent leurs univers, leurs capacités à transmettre bien plus que des connaissances théoriques…



Parce qu’un chef d’entreprise base son activité sur son savoir-faire, certains souhaitent faire découvrir leur métier, transmettre leurs compétences à d’autres, ponctuellement ou sur le long cours. Il existe de nombreuses façons de le faire, et je vous propose aujourd’hui un petit tour d’horizon du partage de savoirs que j’ai pu expérimenter…


LES ACTIONS PONCTUELLES :

  • Les portes ouvertes :

Organisées à destination de différents publics (scolaires, étudiants, public local…) elles permettent de faire découvrir votre univers, vos espaces de travail et votre entreprise comme de sensibiliser. Petit conseil : vérifiez l’agenda local voire national avant d’en bloquer la date ! Suivant votre secteur d’activité, les Journées Européennes des Métiers d’Art ou encore les festivités organisées par votre commune ou la CCI peuvent vous assurer une visibilité et une fréquentation optimales ;-)

Exemple des Vignes Buissonnières au Pic Saint Loup


  • Les visites d’entreprise :

Selon la cible, cela peut se décliner presque à l’envie : visite de la production pour séduire des prospects ou rassurer des clients, visite de presse pour communiquer sur votre activité (attention dans ce cas précis il est impératif de prévoir de la documentation à leur fournir !), visites éducatives pour sensibiliser les jeunes à votre métier, ou des personnes en recherche d’emploi à rejoindre votre filière….

Là aussi, n’hésitez pas à vous appuyer sur des relais pour communiquer comme les collectivités locales, les offices de tourisme ou les syndicats d’initiative...

Exemple des visites de l’atelier de Martine Argelliès, factrice de clavecins à Montpellier


Dans ces deux cas, vous pouvez choisir d’être accompagné par un pro de l’organisation d’événements, ou un communiquant pour vous soulager des préparatifs.


PS : les Journées Portes Ouvertes et les visites sont aussi de parfaites occasions pour convier les familles de vos collaborateurs, eux aussi seront heureux de savoir comment papa/maman, chéri/chérie vit son quotidien hors de la maison.


LES ACTIONS LONGUE DUREE :


  • L’accueil de stagiaires & apprentis :

Quel meilleur moyen de transmettre un métier que d’impliquer un candidat dans la vie de votre entreprise ? A condition d’être soigneusement sélectionné pour son engagement et son savoir-être en entreprise bien sûr (qui ne connait pas d’histoires sur un stagiaire désarmant ?). Si il/elle est bien encadré et impliqué, l’accueil de stagiaires peut se révéler un excellent moyen de faire face à un pic d’activité, de mener une tâche « de fond » trop souvent reportée ou encore de tester un nouveau projet. Visiter leur école et/ou rencontrer leurs enseignants peut aussi permettre de mieux les connaitre avant leur arrivée chez vous…

Renseignez vous auprès des écoles et organismes de formation près de chez vous.

  • Devenir « organisme de formation agréé » :

Particulièrement adapté aux entrepreneurs individuels car cela demande une certaine flexibilité en terme d’emploi du temps, devenir soi-même formateur permet également de diversifier ses sources de revenus ! Pour dispenser une formation à des adultes (professionnels ou non) il faut se faire enregistrer comme organisme de formation auprès de la DIRECCTE de sa région à l’occasion de son premier contrat de formation (oui oui il faut donner une formation pour devenir formateur –ô joie de l’administration). Je vous ai écris un petit article pour vous guider dans cette démarche (quand je vous dis que je suis gentille !)


La variété des modes d’apprentissages pour les adultes permet, de mon point du vue, aux formateurs comme aux publics et apprenants de trouver le fonctionnement qui leur convient le mieux (a contrario de la formation des jeunes qui demeure en 2016 encore beaucoup trop rigide à mon goût, mais je m’égare !)


Et comme je suis curieuse - et que c’est pas un défaut – et bavarde - pas non plus un défaut, non non -, je profite dès que je peux de portes ouvertes, de visites, des Journées des Métiers d’Art ou de mes balades, pour découvrir de nouveaux métiers et des pros passionnants et passionnés !

Et vous ?

A bientôt,

Lucie


contact@luciecw.com​

 

 

Hôtel Magnol - 10 rue du Bayle

34000 Montpellier

+33 6 76 31 60 76